Home > Accueil > Blog > Brèves > Qui veut la peau du plan stratégique ?

tir-aux-canards-fete-foraineLa vitesse à laquelle se développent les nouvelles offres, concepts ou business models impacte la construction du plan stratégique. Jusqu’ici, il est principalement construit à partir d’« inputs » rationnels. Si ces derniers restent indispensables, aujourd’hui, l’arbitrage sur la base de chiffres ne suffit plus à projeter la croissance, voire la pérennité de l’entreprise !

Intégrons une part d’instinct, d’agilité et d’émotion dans le schéma directeur, bousculons les idées reçues et acceptons la part de risque, quitte à en remodeler les contours. Il faut taquiner de nouveaux modèles, sortir de sa « zone de confort » en allant plus loin que dupliquer un modèle efficient.

Le plan stratégique doit contenir cette dose « d’intuitif » ou « d’agilité », portée par une conviction forte, si l’entreprise veut trouver des relais de croissance à long terme.

Qui sommes-nous ? | Expertise | Equipe | Références | Contact | Blog | Mentions légales